Les principes de passerelles pour les déplacements "mode doux"

La pratique du vélo et de la marche nécessite des itinéraires accessibles et sécurisés. Des aménagements ont déjà été réalisés (passerelle Fournier, voie sur le pont Wilson, le pont de Fil…) et connaissent un réel succès.

Pour encourager la pratique de ces modes de déplacements non motorisés et rendre possibles des parcours continus et sans coupure, la Métropole a identifié des sites qui pourraient accueillir des passerelles pour franchir les cours d’eau, les voies ferrées ou l'autoroute A10 :

  • sur le Cher entre Tours et Saint-Avertin, le long du pont d’Arcole, pour aménager une liaison confortable et sécurisée pour les piétons et les cyclistes (1) ;

  • le pont au-dessus de l’A10 reliant les rives du Cher au secteur de Rochepinard afin d’améliorer la sécurité des circulations « modes doux » (2) ;

  • au-dessus des voies SNCF au niveau du square Suzanne-Valadon à Tours afin de relier le quartier Febvotte à la ligne A du tramway (3) ;

  • au-dessus des voies SNCF pour relier les quartiers du centre au secteur Menneton (Saint-Sauveur) (4) ;

  • sur la Loire entre La Riche et Saint-Cyr-sur-Loire pour boucler l’itinéraire Loire à vélo à l'ouest de la Métropole, pour relier le nord de la Loire au futur tramway (5) ;

Ces aménagements s’inscrivent dans la démarche du plan de déplacements urbains dont l’objectif est de passer de 4 % à 9 % pour la part du vélo comme moyen de transport.