Le projet de 2e ligne de tramway

La métropole souhaite développer l’offre de transports en commun et déployer à terme un réseau de tramways. Ce projet a été pensé pour être accessible au plus grand nombre, desservir les pôles d’activités du territoire et sera connectée au périphérique.







La future ligne desservira

Des pôles de vie et de services :
- les deux hôpitaux Trousseau et Bretonneau (380 000 consultations chaque année et plus de 7 400 professionnels) ;
- de nombreux équipements scolaires et étudiants (collèges, lycées, établissements supérieurs dont le site universitaire de Grandmont), sportifs et liés aux loisirs (pôle aquatique du Lac, stades, gymnases, espaces verts), ainsi que des équipements culturels (cinéma, bibliothèques, pôles culturels) et commerciaux ;
- des sites d’activités le long du tracé.

• Des secteurs urbains en développement :
- des quartiers denses composés de résidences, de grands ensembles (Les Fontaines 7 000 habitants, la Bergeonnerie 1 700 habitants à Tours, et le quartier Niqueux Bruère 1 700 habitants, à La Riche) ;
- des quartiers qui font l’objet de réaménagements et de nouveaux programmes de construction (Maryse-Bastié et ZAC Beaumont-Chauveau à Tours et ZAC du Plessis-Botannique à La Riche).

Le tracé de base de la 2de ligne de tramway

Par le boulevard Béranger - Tours
• Moins de bus dans l’hypercentre;
• Attractivité du centre-ville : les Halles, la Cité de la Gastronomie, la rue Nationale, des équipements publics…
• Possibilité d’assurer une connexion avec la gare et de prévoir à plus long terme le raccordement d’une troisième ligne de tramway;
• Opportunité de requalifier l’ensemble du boulevard, axe historique, en préservant le patrimoine végétal central et le marché aux fleurs;
• Nécessité de revoir le stationnement;
• Nécessité d’alimenter le tramway en électricité par le sol, plus coûteux.

Par l’avenue de la République - Chambray-lès-Tours
• Un trajet plus direct et moins coûteux;
• Une station plus centrale à équidistance entre l'hôpital Trousseau et des quartiers à fort potentiel urbain autour de l’avenue de la République;
• Une station plus éloignée de l’entrée des bâtiments de l’hôpital.

En chiffres Desserte de
14,7 km
22 stations
39 100 voyages/jour
330 millions d’€ HT (euros 2017)
(dont la requalification urbaine)
5 parkings-relais dont 2 existants
71 000 habitants
57 800 emplois
12 700 étudiants
9 400 scolaires du secondaire

Les variantes

Variante 1 : par le boulevard Jean-Royer - Tours
• Un tracé plus court de 2,2 km;
• Un trajet plus direct entre les deux hôpitaux;
• Correspondance nécessaire entre les 2 lignes de tramway pour rejoindre la gare de Tours depuis l’Ouest et le Sud-Est (augmentation du temps de trajet);
• Report de la circulation dans les quartiers périphériques du boulevard Royer ;
• Nécessité de démolir les stations actuelles « Charcot » et « Liberté » du tram A;
• Boulevard long et étroit rendant complexe les accès aux garages des riverains.

Variante 2 : dans l'enceinte de l’hôpital Trousseau - Chambray-lès-Tours
• Un accès immédiat à l’hôpital pour les usagers et le personnel;
• Une meilleure desserte de l’école d’infirmières et du lycée Sainte Marguerite;
• Parking-relais complémentaire;
• Un parcours plus long;
• Création d’un carrefour complexe sur l’avenue de la République pour gérer les flux en entrée d’hôpital;
• Surcoût : 5 millions d’€ HT (euros 2017).

En chiffres Desserte de
12,5 km
21 stations dont 2 stations de la ligne A à démolir
35 800 voyages/jour
305 millions d’€ HT (euros 2017)
5 parkings-relais dont 2 existants
51 300 habitants
25 800 emplois
12 200 étudiants
4 800 scolaires du secondaire